Samedi 20 Septembre 2014 - Galette des rois
Partagez cet article

Les meilleures variétés de pommes pour cuisiner


par
Cuisine Me | le 22 SEP, 2012

La pomme, déclinée en plusieurs variétés qui ne procurent pas la même sensation au goût. C'est un fruit que l'on aime manger et qui se mange pratiquement tout au long de l'année. C'est pourquoi la pomme offre une multitude de variétés. Mais comment s'y retrouver, quelle pomme choisir pour faire une tarte, cuire au four ou la manger dans sa plus pure forme, au naturel ? Autour des 7 pommes les plus appréciées et connues, cuisinons-les pour les sublimer, utilisons-les à leurs justes valeurs.


Dans la catégorie des pommes gourmandes, les nominées sont :



La Golden, cette pomme à la robe jaune, moelleuse et douce. De fin août à fin juin, c'est la pomme qui est présente sur tous les étals. Sa chair et son arôme sucrés permettent de la cuisiner en tarte où l'ajout de sucre sera minime. Au four, c'est la reine ; en compote elle se laisse faire et se déguste à la cuiller. Dans une crêpe, à la normande, c'est elle qui nous emporte en Bretagne.


La Royal Gala, elle aussi célèbre va attirer tous les croqueurs, ceux qui n'ont pas peur d'y aller directement avec les dents. D'août à fin février, elle fait l'unanimité. Rouge et jaune elle dégage des arômes fruités de banane et poire. C'est un fruit qui entre parfaitement dans la composition des salades de fruits puisqu'elle n'a pas peur de partager ses saveurs. En tarte, elle est idéale. On peut laisser sa peau tant elle est lisse sans oublier bien sûr de la laver consciencieusement. Elle se caramélise aussi sur une poêle. C'est donc l'occasion de la manger avec une touche de crème.


Dans la catégorie des pommes parfumées :



La Pink Lady est à elle-seule un verger de fruits multiples. De novembre à mai, meilleure période de consommation, selon qu’on la croque ou qu’on la cuisine, elle dégage des saveurs d’agrumes, de poire, de feuilles vertes, d’anis, de banane, de fleur ou de noisettes. C'est une pomme acide et sucrée qu'on aime au naturel et faite pour les amateurs de sucré.


Dans la catégorie des pommes toniques :



La Granny Smith bien sûr !
Une pomme ronde sans accros, verte et pétillante. Une pomme qui se dévore d'abord des yeux avant d'envoyer du peps dans la bouche. La cuisiner serait lui faire offense. Elle dégage peut-être trop de parfum citron mais ceux qui aiment n'hésiteront pas. Il faut la croquer, avec la peau. De mi-octobre à fin-avril, elle réveille d'un coup. En salade sucré-salé elle est idéale.


Dans la catégorie des pommes rustiques :



La Belle de Boskoop est une pomme de terroir. Sa peau mate et sa robe striée se découvrent de mi-octobre à mi-mars. Elle est peu sucrée mais est parfaite en compote. On peut aussi la manger en tarte ou à la croque si l'on veut tester le produit brut, comme un bon vin. Mais pas en pomme au four où elle ne dégagerait aucune saveur.


La Reinette grise du Canada s'apprécie de novembre à fin mars. Elle est originale de par sa couleur bronze et sa forme irrégulière. Mais détrompez-vous elle est excellente. Naturelle, elle est parfumée du bois de forêt, un brin acide, un brin sucré. Au four, elle est surprenante, raffinée. Elle accompagne parfaitement les plats salés tel un bon couscous.


L'Antarès à la chair croquante et la forme légèrement aplatie dégage un parfum de noisette. Elle a des allures de "pomme d'autrefois". De mi-septembre à début avril, c'est muni d'un simple couteau qu'on lui fait honneur. Sa chair est croquante, elle va donc accompagner une viande tendre pour contraster les textures.


Et vous, quelle pomme vous fait craquer ?
Laissez un commentaire !

Pour poster votre commentaire, vous devez vous identifier ci-dessous
Avec vos identifiants CuisineMe
Créer un compte maintenant
Mot de passe oublié ?
Avec vos identifiants Facebook
Utilisez vos identifiants Facebook pour vous connecter à CuisineMe :
Copyright © 2013 CusineMe ! - Tous droits réservés
Partenaires : Horecashop.net , salon-terroir-conflans.fr